Les avantages et les inconvénients du crowdfunding immobilier

Le 14 avril 2024
Les avantages et les inconvénients du crowdfunding immobilier
Les avantages et les inconvénients du crowdfunding immobilier

Quels sont les avantages et les inconvénients du crowdfunding immobilier ?

Placement à moyen terme, faible ticket d’entrée, projets immobiliers innovants, rendement attrayant, accessibilité, le crowdfunding compte un certain nombre d’atouts. Néanmoins, comme tout placement, il connaît certaines limites relatives à la liquidité ou même aux risques du projet (retards de construction, problèmes juridiques, etc.). Développons plus largement à travers l’article suivant les avantages et les inconvénients du crowdfunding immobilier

Le principe du crowdfunding immobilier

Le crowdfunding immobilier, également connu sous le nom de financement participatif immobilier, permet aux particuliers d’investir dans des projets immobiliers sans avoir à acheter physiquement des propriétés. Il s’agit, en ce sens, d’une alternative aux méthodes d’investissement immobilier traditionnelles. Le placement permet un accès plus facile et plus diversifié aux opportunités d’investissement dans ce secteur.

Voici comment cela fonctionne. Des plateformes en ligne spécialisées mettent en relation des porteurs de projets immobiliers avec des investisseurs potentiels pour réaliser leurs investissements.

Ces derniers peuvent investir des montants relativement faibles en participant au financement d’un projet sélectionné sur la plateforme. Ce modèle permet de rassembler de nombreuses personnes pour atteindre la somme nécessaire au développement du projet (développement immobilier, rénovation, création de résidences, etc.).

En échange de leur investissement, les participants reçoivent des rendements potentiels basés sur la performance du projet immobilier. Ces rendements peuvent prendre la forme d’intérêts pour des prêts ou de parts dans les profits générés par le projet (par exemple, à travers la vente ou la location de l’immobilier développé). 

En France, le secteur du crowdfunding est réglementé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). Les plateformes doivent obtenir un agrément ou s’enregistrer auprès de ces autorités pour pouvoir opérer.

Tous les avantages du crowdfunding immobilier 

L’accessibilité

L’un des principaux atouts du crowdfunding immobilier est son accessibilité. Le placement est accessible à un plus large public. 

Avec des montants d’investissement relativement faibles par rapport à l’achat direct d’un bien immobilier, les particuliers peuvent participer à des projets immobiliers qui leur étaient auparavant inaccessibles. Il suffit souvent de quelques centaines, voire dizaines d’euros pour participer à des projets immobiliers (selon les plateformes). 

Le rendement 

Les projets immobiliers financés par crowdfunding peuvent offrir des taux de rendement attractifs, parfois plus élevés que ceux des placements traditionnels. En l’occurrence, en 2023, le crowdfunding immobilier a atteint un Taux de Rendement Interne (TRI) de 10,3 %

Si l’on compare aux livrets d’épargne bancaires, à l’investissement immobilier traditionnel ou même à l’achat de parts de SCPI, le crowdfunding immobilier se veut plus attractif du point de vue de la rentabilité. Notez, en revanche, que le rendement n’est pas garanti. Il peut varier d’une année à une autre et selon les projets financés. 

La diversification 

Grâce au crowdfunding immobilier, les investisseurs peuvent diversifier leurs placements au-delà des placements traditionnels comme les actions et les obligations, en y ajoutant l’immobilier. Or, ce secteur présente souvent un profil de risque différent.

D’ailleurs, ils peuvent même diversifier leur portefeuille de crowdfunding immobilier. Il est, en effet, possible d’investir dans différents projets immobiliers depuis une même plateforme de crowdfunding immobilier pour : 

  • limiter les risques ;
  • maximiser les rendements.  

L’impact direct 

Autre avantage du financement participatif immobilier, les investisseurs ont l’opportunité de contribuer directement au développement de projets immobiliers

  • construction de nouveaux logements ;
  • rénovation de bâtiments historiques ;
  • soutien à des projets écologiques, etc.

Ils sont libres de faire le tour de la plateforme de crowdfunding choisie et d’investir dans les projets qui leur semblent les plus intéressants (ou pour lesquels ils ont un intérêt particulier). Ils peuvent également adapter leur choix à leur stratégie d’investissement (diversifier de manière géographique, par type de projet, etc.). 

La rapidité et la transparence

Les plateformes de crowdfunding immobilier fournissent souvent des informations détaillées sur les projets. Agir ainsi permet aux investisseurs de comprendre facilement dans quoi ils investissent. 

Par ailleurs, le processus d’investissement est également simplifié grâce à l’utilisation de la technologie. Il est possible de tout faire à distance : 

  • l’inscription sur la plateforme ;
  • l’enregistrement des documents justificatifs ;
  • l’investissement en lui-même ;
  • la récolte des fonds, etc. 

Enfin, les projets de crowdfunding immobilier peuvent être financés très rapidement. Une fois son inscription validée, l’investisseur peut placer de l’argent sur les projets qui l’attirent le plus en quelques clics seulement. 

Crowdfunding immobilier : quels sont ses inconvénients

Le risque de perte de capital

Comme pour tout investissement, investir par le biais du crowdfunding immobilier présente un risque que le projet ne se déroule pas comme prévu. Il peut y avoir des retards, une faillite du promoteur ou d’autres problèmes qui peuvent diminuer la valeur de l’investissement. 

Dans le pire des cas, cela peut même entraîner la perte totale ou partielle du capital investi, notamment si aucune garantie n’a été prise par la plateforme de crowdfunding immobilier ou le promoteur lui-même.

La liquidité limitée

Les investissements dans le crowdfunding immobilier sont souvent à moyen terme. Il peut être difficile de revendre sa part avant l’échéance du projet. Cela signifie que les fonds peuvent être immobilisés pendant plusieurs années sans possibilité de retrait anticipé

Cela étant, comparé à d’autres placements, le crowdfunding immobilier n’est pas un placement de long terme. Selon le baromètre du financement participatif en France, en 2023, la durée moyenne des placements étant de 30 mois, soit un peu moins de 3 ans.

Les rendements non garantis 

Les taux de rendement annoncés pour chaque projet présent sur les plateformes sont des projections basées sur les performances attendues du projet. Il n’y a aucune garantie que ces rendements soient effectivement réalisés. Ils peuvent donc varier en fonction de la réussite du projet et de l’évolution du marché immobilier.

En effet, l’immobilier est sujet à des cycles et à des fluctuations qui peuvent affecter la rentabilité des projets. Les investissements en crowdfunding ne sont pas immunisés contre les baisses du marché immobilier, qui peuvent réduire les rendements ou augmenter les risques de perte.

La dépendance à la plateforme de crowdfunding 

La qualité et la fiabilité des plateformes de crowdfunding varient, et les investisseurs dépendent de ces plateformes pour recevoir des informations précises sur les projets, gérer leur investissement et percevoir leurs rendements. 

Mieux vaut donc se tourner vers une plateforme de crowdfunding avec un historique solide et une bonne réputation pour éviter les déboires. 

Le manque de contrôle sur les projets 

Contrairement aux investisseurs qui choisissent d’investir dans l’immobilier en direct, les investisseurs dans le crowdfunding immobilier ont peu ou pas de contrôle sur la gestion quotidienne des projets dans lesquels ils investissent. Ils n’ont d’autre choix que de faire confiance aux promoteurs et aux gestionnaires de projet pour réaliser le projet avec succès.

Avantages et inconvénients du crowdfunding immobilier : tout ce que vous devez savoir 

Comment puis-je évaluer le risque associé à un projet de crowdfunding immobilier ?

Pour évaluer le risque, il est essentiel de considérer plusieurs facteurs : 

  • la solidité et l’expérience du promoteur derrière le projet ;
  • l’emplacement et le potentiel du marché immobilier concerné ;
  • le détail du plan de projet (budget, calendrier, prévisions de revenus, etc.). 

Examiner les performances passées de projets similaires et la réputation de la plateforme de crowdfunding peut également fournir des indices sur le niveau de risque. 

Quelles sont les principales différences entre investir dans l’immobilier de manière traditionnelle et par le biais du crowdfunding ?

La principale différence réside dans l’accessibilité : le crowdfunding immobilier permet d’investir avec des montants beaucoup plus faibles qu’un achat immobilier traditionnel. Cela ouvre l’investissement immobilier à un public plus large. 

De plus, le crowdfunding offre une diversification plus facile et permet d’investir dans une variété de projets.

 

Facteurs de risques 

Koregraf recommande aux épargnants d’appliquer des règles de vigilance avant tout investissement. L’investissement dans des projets immobiliers comporte des risques de perte totale ou partielle du capital investi, d’illiquidité et risque opérationnel du projet pouvant entraîner une rentabilité moindre que prévue. Les performances passées ne présagent pas des performances futures.