Le rendement du crowdfunding immobilier

Le 3 avril 2024
Le rendement du crowdfunding immobilier
Le rendement du crowdfunding immobilier

Le rendement du crowdfunding immobilier est assez élevé, compris en moyenne entre 9 % et 12 %* de rentabilité brute par an. Ses résultats dépassent nettement ceux d’autres placements financiers (comme les livrets ou l’immobilier traditionnel, par exemple) notamment parce que le crowdfunding immobilier s’accompagne d’un certain nombre de risques à bien intégrer pour réaliser un placement porteur. Explications. 

Le crowdfunding immobilier en clair

Le crowdfunding immobilier permet d’investir dans l’immobilier de manière indirecte. Le placement offre une alternative aux méthodes d’investissement immobilier traditionnelles avec un ticket d’entrée plus accessible et une possibilité de diversification de ses placements.

Concrètement, le crowdfunding immobilier, également connu sous le nom de financement participatif immobilier, est une méthode de financement qui permet à des individus (les investisseurs) de participer au financement de projets immobiliers. Cela, en échange d’une part des revenus générés par le projet au taux d’intérêt fixe. Ce modèle démocratise l’investissement immobilier. Il permet également aux investisseurs avec un budget restreint d’accéder à des opportunités immobilières.

Dans la grande majorité des cas, les projets de crowdfunding immobilier servent à financer des immeubles résidentiels, les fonds peuvent également servir à d’autres typologies de projets :

  • aux aménagements fonciers (5 %) ;
  • à acquérir des commerces (7 %) ;
  • à acquérir des bureaux (8 %) ;
  • à acquérir des biens hôteliers (1 %).

D’ailleurs, en 2023, 30 % des projets financés ont concerné des projets d’amélioration de la performance énergétique. Illustrant la tendance du marché : les projets de recyclage urbain participent en 2023 à la dynamique de l’activité.

Comment fonctionne le crowdfunding immobilier ?

L’investisseur en crowdfunding immobilier intervient le plus souvent sur une plateforme en ligne spécialisée. Ces dernières servent d’intermédiaires entre les porteurs de projets (promoteurs, lotisseurs ou marchands de biens) et les investisseurs. Ces plateformes sélectionnent les projets, les publient sur leur site et gèrent la collecte des fonds, puis la bonne réalisation du projet jusqu’au complet remboursement de l’emprunt obligataire.

La plateforme effectue des recherches pour s’assurer de la viabilité et de la rentabilité potentielles du projet. Seuls les projets répondant à des critères stricts sont sélectionnés pour être financés.

Une fois un projet approuvé, il est mis à disposition des investisseurs sur la plateforme. Les investisseurs peuvent alors souscrire au projet qui les intéresse et investir une somme d’argent en échange d’obligations à taux de rendements fixes. 

Le promoteur utilise le capital collecté pour développer le projet immobilier. Une fois le projet terminé et générant des revenus (par exemple, à travers la location ou la revente), les retours sur investissement permettent de rembourser les obligations souscrites par les investisseurs selon les termes convenus. Notez qu’il peut également arriver que les investisseurs bénéficient de rendements de manière mensuelle ou trimestrielle, sous forme d’un taux fixe appliqué au montant du placement.

Quel rendement est-il possible d’obtenir en investissant par le biais du crowdfunding immobilier ?

Le rendement du crowdfunding immobilier est relativement conséquent si l’on compare à d’autres placements traditionnels. Selon le baromètre du crowdfunding en France établi par Mazars et Financement Participatif France, le crowdfunding immobilier a collecté près de 1 161 millions d’euros en 2023 pour 1237 projets financés. Plus concrètement, en 2023 497 projets ont été remboursés pour un montant de 533 millions d’euros.

Cette même année, le Taux de Rendement Interne (TRI) du crowdfunding immobilier était de 10,3 %*, contre 9,4 %* en 2022. Les résultats sont en progression. Mieux encore, la rentabilité du crowdfunding immobilier surpasse largement ceux d’autres placements traditionnels : 

  • le livret A est actuellement à 3 % ;
  • le rendement moyen des fonds euros de l’assurance-vie était de 2,5 % en 2023 ;
  • le taux de distribution moyen des SCPI était de 4,52 % en 2023 ;
  • le rendement locatif immobilier moyen pour une ville comme Lyon est estimé à 4,19 % pour 2024.

En bref, les chiffres sont positifs pour les investisseurs. Ce TRI de 10,3 %* indique que le crowdfunding immobilier est capable de générer des rendements élevés. Cela s’avère une aubaine pour les investisseurs qui souhaitent maximiser leurs rendements tout en diversifiant leur portefeuille d’actifs. 

Crowdfunding immobilier : le ratio rentabilité/risque

Comme tout placement capable de générer d’importants taux de rentabilité, le crowdfunding immobilier n’est pas sans risques. 

En l’occurrence, les fluctuations du marché immobilier peuvent affecter la valeur des propriétés et la rentabilité des projets. Le promoteur ou le porteur de projet peut rencontrer des difficultés conjoncturelles (financières, aléas administratifs ou techniques), retardant le projet ou menant à un échec complet. Les rendements affichés sur les plateformes sont souvent estimés. Elles peuvent ne pas se matérialiser comme prévu. D’ailleurs, les taux de rendement passés sont indiqués à titre indicatif, ils ne sont jamais fixes et peuvent évoluer d’une année à une autre.

Cela étant, certains projets peuvent offrir des garanties de remboursement partielles en cas de non achèvement du projet. En revanche, ces garanties sont souvent limitées et conditionnées. De la même manière, il arrive que certaines plateformes constituent des fonds de réserve pour couvrir d’éventuels défauts de paiement. 

Outre son rendement important, quels sont les autres avantages du financement participatif immobilier ? 

Le rendement attractif n’est pas le seul point positif du financement participatif immobilier. Comme expliqué précédemment, le crowdfunding immobilier abaisse la barrière financière à l’entrée. Il permet à un plus vaste panel d’investisseurs d’accéder à des projets immobiliers avec des sommes bien moindres que ce qui serait requis pour un investissement immobilier direct. 

Par ailleurs, investir par le biais du crowdfunding immobilier est relativement simple. Les plateformes de crowdfunding immobilier facilitent l’accès aux opportunités d’investissement.

Pour réduire les risques encourus, les investisseurs ont la possibilité de répartir leur capital sur différents projets, zones géographiques, et types d’immobilier (résidentiel, commercial, tertiaire ou mixte, développement, etc.). En parallèle, ils n’ont pas à gérer les contraintes de gestion locative qui existent dans le cadre d’un investissement immobilier traditionnel. 

Le crowdfunding immobilier donne accès à des projets d’envergure qui seraient autrement hors de portée pour la plupart des investisseurs individuels, y compris des développements majeurs ou des rénovations d’importance. 

Enfin, les investisseurs peuvent choisir de soutenir des projets qui stimulent l’économie locale, réhabilitent des bâtiments historiques ou répondent à des besoins sociaux spécifiques ou des nécessités écologiques. En finançant ce genre de projets immobiliers, les investisseurs participent activement à la création et à l’amélioration de l’espace urbain.

Rendement du crowdfunding immobilier : tout ce que vous devez savoir 

Quel est le rendement moyen attendu d’un investissement en crowdfunding immobilier ?

Le rendement moyen d’un investissement en crowdfunding immobilier peut varier en fonction de plusieurs facteurs : le type de projet, la localisation, la structure de l’investissement. Historiquement, les rendements se situent souvent entre 9 % et 12 % par an*, mais ils peuvent être plus élevés ou plus bas selon les circonstances et les évolutions du marché.

Le crowdfunding immobilier est-il plus rentable que les investissements immobiliers traditionnels ?

Le crowdfunding immobilier peut offrir des rendements potentiellement plus élevés que certains investissements immobiliers traditionnels, en partie grâce à la possibilité d’accéder à des projets diversifiés et à des échelles d’investissement différentes.

Cependant, il est important de noter que le niveau de risque associé peut également être plus élevé. De la même manière, la rentabilité finale dépend de plusieurs facteurs. 

Comment puis-je minimiser les risques et maximiser le rendement de mon investissement en crowdfunding immobilier ?

Pour minimiser les risques et maximiser le rendement, il est recommandé : 

  • de diversifier vos investissements à travers plusieurs projets et types de biens immobiliers ;
  • de choisir des plateformes de crowdfunding réputées avec un bon historique de projets réussis ;
  • d’effectuer des recherches approfondies sur chaque projet avant d’investir. 
  • De prendre connaissance attentivement de la documentation réglementaire associée à chaque projet

Il est également conseillé de rester informé des tendances du marché immobilier. N’hésitez pas à vous rapprocher d’experts en cas de besoin.

L’exemple de Koregraf, plateforme de crowdfunding immobilier pionnière

Koregraf est une plateforme reconnue dans le domaine du crowdfunding immobilier. Avec des taux attractifs, cette plateforme 100% digitale propose des projets immobiliers de typologies différentes.

En investissant chez Koregraf, vous pouvez également souscrire via le dispositif PEA-PME, vous permettant de bénéficier d’une fiscalité avantageuse si vous répondez à des conditions particulières liées à ce dispositif de paiement. Pour en savoir plus sur l’investissement Koregraf via PEA-PME, veuillez cliquer ici.

* Facteurs de risques 

Koregraf recommande aux épargnants d’appliquer des règles de vigilance avant tout investissement. L’investissement dans des projets immobiliers comporte des risques de perte totale ou partielle du capital investi, d’illiquidité et risque opérationnel du projet pouvant entraîner une rentabilité moindre que prévue. Les performances passées ne présagent pas des performances futures.