Comprendre le taux de retard et taux de défaut en crowdfunding immobilier

Le 9 juillet 2024
Comprendre le taux de retard et taux de défaut en crowdfunding immobilier
Comprendre le taux de retard et taux de défaut en crowdfunding immobilier

Crowdfunding immobilier : que sont les taux de retard et taux de défaut ?

Deux KPI se distinguent parmi tous les indicateurs clés de performance à suivre dans le crowdfunding immobilier. Il s’agit du taux de retard et du taux de défaut. Le taux de retard mesure la proportion de projets qui ne respectent pas les délais prévus de remboursement. Le taux de défaut indique la proportion de projets qui ne parviennent pas à rembourser les investisseurs en totalité. Plus d’explications à travers notre article. 

Taux de retard : le pourcentage de projets qui n’honorent pas ses délais de remboursement prévu

Le taux de retard représente la proportion des projets dont les remboursements sont effectués au-delà des délais initialement prévus. Ce taux est généralement exprimé en pourcentage et indique combien de projets sur une période donnée n’ont pas respecté leur calendrier de remboursement.

Un taux de retard bas est généralement un bon signe. Il indique que la plupart des projets respectent leurs engagements en matière de délais. À l’inverse, un taux élevé peut être préoccupant et suggérer : 

  • que la plateforme rencontre des problèmes potentiels dans la gestion des projets ;
  • que les promoteurs immobiliers rencontrent des difficultés économiques, des problèmes de construction, etc.

Conséquences, les investisseurs peuvent devoir attendre plus longtemps que prévu pour récupérer leur investissement, ce qui peut poser des problèmes de liquidité

Taux de défaut : le pourcentage de projet qui ne remboursent pas les investisseurs

Le taux de défaut représente la proportion de projets qui n’ont pas réussi à rembourser les investisseurs en totalité. Ce taux est également exprimé en pourcentage et indique combien de projets sur une période donnée ont échoué à fournir le remboursement complet prévu. Plusieurs raisons peuvent expliquer ces échecs : 

  • le promoteur du projet fait faillite ;
  • la chute des prix de l’immobilier affecte la rentabilité des projets ;
  • des problèmes de gestion entraînent des défauts, etc.

Un taux de défaut bas est un signe positif. Cela indique que la plupart des projets ont été capables de rembourser intégralement les investisseurs. À contrario, le taux élevé est préoccupant et suggère une plus grande probabilité de pertes financières pour les investisseurs. Dès lors, les conséquences pour les investisseurs sont nombreuses : 

  • risque de perdre tout ou partie du capital ;
  • réduction du rendement global. 

Taux de retard vs taux de défaut dans le crowdfunding immobilier : bien comprendre les différences

Le tableau suivant propose un comparatif des principales différences qui existent entre taux de retard et taux de défaut dans le cadre du crowdfunding immobilier. 

Taux de retard Taux de défaut
Définition Proportion des projets avec des remboursements en retard Proportion des projets n’ayant pas remboursé intégralement les investisseurs
Calcul Nombre de projets en retard/nombre total de projets x 100 Nombre de projets en défaut/nombre total de projets x 100
Impact sur les investisseurs Risque de liquidité, incertitude financière, renégociation potentielle Perte de capital, réduction du rendement global, incertitude 
Signes avant-coureurs Retards de construction, problèmes de permis, problèmes de trésorerie Faillite du promoteur, problèmes de marché, mauvaise gestion

Comment limiter les risques du taux de défaut et du taux de retard

Diversifier les investissements 

La diversification est une stratégie essentielle pour réduire les risques en crowdfunding immobilier. En répartissant vos investissements sur une variété de projets immobiliers situés dans différentes régions géographiques et couvrant divers types de biens (résidentiels, commerciaux, etc.), vous pouvez diminuer l’impact négatif qu’un seul projet pourrait avoir sur votre portefeuille global.

Investir par le biais de plusieurs plateformes de crowdfunding est également judicieux, car cela évite de concentrer tous vos risques sur une seule entité. Ainsi, même si un projet ou une plateforme rencontre des difficultés, les autres investissements peuvent compenser les pertes potentielles.

Sélectionner rigoureusement les projets dans lesquels investir 

Une sélection minutieuse des projets est également importante pour limiter les risques. Pensez donc à mener une étude de faisabilité approfondie pour chaque projet, en évaluant les obstacles potentiels et les opportunités. 

Examiner l’historique et la réputation des promoteurs immobiliers est également essentiel. Leur expérience et leurs succès passés peuvent être de bons indicateurs de la probabilité de succès des projets actuels. Analyser les états financiers des promoteurs permet aussi de s’assurer de leur solidité financière et de leur capacité à mener à bien les projets jusqu’à leur terme.

Évaluer minutieusement la plateforme de crowdfunding à qui faire confiance

La plateforme de crowdfunding a tout un rôle à jouer en matière de réduction des risques. Mieux vaut privilégier les plateformes qui offrent une transparence totale sur les projets et les risques associés.

Examinez également l’historique de performance de la plateforme, en prêtant attention aux taux de rendement, ainsi qu’aux taux de retard et de défaut des projets passés. Cela vous donnera une meilleure idée du nombre de projets réussis et vous verrez si oui ou non la plateforme est effectivement digne de confiance. 

Opter pour des contrats qui incluent des protections

Assurez-vous que les contrats contiennent des clauses claires concernant les délais de remboursement et les pénalités en cas de retard. Rechercher des projets qui offrent des garanties ou des assurances contre les défauts peut également fournir une couche supplémentaire de sécurité. 

Ces protections contractuelles peuvent atténuer les risques financiers et offrir une meilleure tranquillité d’esprit aux investisseurs en cas de difficultés imprévues.

Taux de retard et taux de défaut en crowdfunding immobilier : tout ce que vous devez savoir

Comment distinguer un simple retard d’un projet en défaut ?

Un retard est caractérisé par un dépassement du délai de remboursement initialement prévu, mais le projet est toujours en cours et les remboursements peuvent encore être effectués, même s’ils sont tardifs. 

En revanche, un projet en défaut est celui qui n’a pas réussi à rembourser les investisseurs en totalité. Le défaut représente une incapacité permanente à rembourser les fonds investis. 

Quels indicateurs peuvent signaler qu’un projet risque de tomber en retard ou en défaut ?

Plusieurs indicateurs peuvent signaler des risques de retard ou de défaut : 

  • les retards de construction ou de permis ;
  • les problèmes de trésorerie du promoteur ;
  • les changements défavorables dans le marché immobilier local ;
  • les retards dans les mises à jour fournies par le promoteur peuvent tous être des signes avant-coureurs. 

Une communication réduite ou non transparente de la part du promoteur ou de la plateforme de crowdfunding peut également indiquer des problèmes sous-jacents.

Comment les plateformes de crowdfunding gèrent-elles les risques de retard et de défaut pour protéger les investisseurs ?

Les plateformes de crowdfunding utilisent plusieurs stratégies pour gérer les risques de retard et de défaut. Elles effectuent des analyses rigoureuses et des vérifications préalables des promoteurs et des projets. Elles peuvent inclure des garanties de remboursement ou des assurances pour certains projets. 

Les plateformes mettent également en place des systèmes de suivi et de reporting réguliers pour surveiller l’avancement des projets et anticiper les problèmes. Enfin, elles peuvent intervenir pour restructurer les projets en difficulté et négocier des solutions de remboursement alternatives afin de protéger les intérêts des investisseurs.

——————————————————

Koregraf vous propose d’investir aux côtés d’un professionnel de l’immobilier dans un projet de construction. Ce placement se fait dès 2 000 euros, avec une durée d’immobilisation courte, comprise entre 6 et 36 mois, et vous pouvez être rémunéré entre 9 et 11% par an*.

Le taux de défaut de Koregraf selon les indicateurs émis par l’association professionnelle Finance Participative France est de 0 %**. Ces indicateurs sont disponibles sur notre page dédiée aux indicateurs de performance Koregraf.
La sélection des projets présentés sur Koregraf se fait en partie sur l’attractivité de la zone géographique de construction afin de mesurer le potentiel de vente, et donc de réalisation finale, de ces projets.

Facteurs de risques 

Koregraf recommande aux épargnants d’appliquer des règles de vigilance avant tout investissement. L’investissement dans des projets immobiliers comporte des risques de perte totale ou partielle du capital investi, d’illiquidité et risque opérationnel du projet pouvant entraîner une rentabilité moindre que prévue. Les performances passées ne présagent pas des performances futures.